les petits bonheurs de landrie

21 mars 2017

Comment gérer ses frustrations...

Source: Externe

 

 

Nous sommes tous exposés  aux frustrations et aux deceptions. Paradoxalement ce sont souvent les petites déconvenues qui provoquent les plus grandes amertumes. Nous les ressassons, maudissons les circonstances ou les personnes qui en sont à l'origine, sans réaliser qu'un tel comportement altère notre capacité à rebondir et à percevoir de nouvelles opportunités.

La frustration nourrit ainsi la frustration, alors qu'un esprit positif porte en lui la capacité de se regénérer....

 

Source: Externe

 

La frustration est un état mental d'insatisfaction caractérisé par un déséquilibre entre un désir ou une attente, et sa réalisation du fait qu'il n'est pas (encore) réalisé.

Les sources de frustration peuvent être internes ou externes. 
Les sources internes proviennent de déficiences personnelles : insatisfaction, manque de confiance, peur, etc.
Les causes externes sont générées par une interférence ou un conflit avec une autre personne, qui empêche d'atteindre le but désiré : jalousie, rancune, orgueil, etc.

La frustration génère une souffrance chez la personne frustrée, qui peut alors s'enfuir dans l'obsession, l'addiction, la dépression, ou d'autres comportements inadaptés.

 

 

Source: Externe

 

 

Comment vivre ses frustrations ... sans faire de morts ?

- soigner sa jalousie, son envie, son orgueil, ses rancunes, sa révolte
- utiliser l'humour, et pourquoi pas ... la dérision ! 
- apprendre à vivre intensément le moment présent et l'accepter tel qu'il est 
- assumer, sublimer ... nourrir son âme et avoir une vie profonde
- et surtout : changer de système de fonctionneme

 

Source: Externe

 

Conclusion

La frustration est une invitation à chercher le bonheur en moi-même ... et "trouver le bonheur est un art qui consiste à changer son regard en mettant des lunettes roses" (Jade).
Les 'lunettes roses', cela signifie : voir au travers de moi tout ce que j'ai de positif : mes projets, ma force, ma liberté, mon espérance, ma confiance en la Vie ... et être heureux de ce que je suis ... car ma valeur personnelle, c'est ce que je suis ... et non ce que j'ai !

Daprès Psychologie .com

Bonne journée à vous toutes 

mes amies...le printemps est là, 

Esssayez de voir  la vie en rose....

 

B

 

 

Posté par valerie-anne40 à 14:01 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,


15 mars 2017

Les rumeurs...

 

 

 

 

Source: Externe

 

Les rumeurs, les potins, ont toujours existé. En 1947, déjà, deux psychosociologues américains décortiquaient le phénomène de la rumeur, en lançant, volontairement, une information auprès d’un groupe d’une centaine de personnes. Chacune devait retransmettre ce qu’elle avait entendu à la personne suivante. Ils ont conclu à trois grandes constantes de fonctionnement :

- au fur et à mesure de son avancée, le message est simplifié. Sur 100 détails au départ, il n’en reste que 36 à l’arrivée.

- Le message est accentué. Chaque personne retient certains détails, les accentue, ajoute des explications pour rendre l’ensemble du récit cohérent. On est donc déjà devant une interprétation.

- Les personnes s’approprient le message en fonction de leurs valeurs, déformant le message initial.

 

Source: Externe

 

 

Comment naît la rumeur ? On l’ignore. C’est même là sa caractéristique principale : personne n’est jamais capable d’identifier la source de l’information. Dès que l’on tente de faire ce travail qui est familier aux journalistes, on se heurte à l’impossibilité...

Les rumeurs sont rarement innocentes. Même si elles sont souvent le produit d’un fantasme collectif, elles disent toujours quelque chose de nous, de notre fonctionnement, de nos peurs, de nos angoisses.

 

 

Source: Externe

 

Comment expliquer, alors, que l’on soit si sensible à ces bruits de couloir ? En réalité, nous sommes toujours attentifs aux informations que l’on nous donne sur le mode de la confidence. Comme nous avons le sentiment – faux - d’être le destinataire préférentiel de l’information, elle nous semble détenir une part de vérité cachée qui soudain se révèle. Nous faisons partie du réseau « d’initiés ». Cela rejoint d’ailleurs la théorie du complot : la rumeur semble accréditer l’idée que l'on  nous cache quelque chose .

Comment éviter de tomber dans le piège de la rumeur ? En se méfiant de toute information non-sourcée, du « on dit ». En posant quelques questions, on se rend bien vite compte que ce qui nous est dit ne repose sur rien.

Daprès Psychologie .com.

 

 

Source: Externe

 

Je vous souhaite une bonne jounée.

LANDRIE.

 

Posté par valerie-anne40 à 13:06 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , ,

11 mars 2017

Faut-il parler aux plantes ?

 

 

Source: Externe

 

Il faut parler à ses plantes pour en prendre soin. Leur parler de quoi d'ailleurs ? De la pluie et des colchenilles? et en quelle langue? les personnes qui s'adressent à leurs plantes ont de meilleurs résultats  que la moyenne. En leur parlant, elles passent du temps à les regarder, à en prendre soin...

Un arrosage régulier est prétexte à la causette, On entame un dialogue nourri  avec lesplantes...

 

JANV19

 

 

Lorsque l'on travaille au jardin, les plantes nous envoient des signaux que l'on se doit d'interpréter. Les plantes sont des êtres vivants très sensibles et elles extériorisent  le moindre souci. L'une avec ses feuilles molles ou un aspect unpeu plus mat qu'ordinaire me rappelle à mon bon souvenir,  elle doit avoir soif. Cette autre avec un teint vert matiné de brun, m'invite à l'ausculter : une pourriture des racines pourrait être en cours.

 

 

Source: Externe

 

Il me semble les entendre toutes : je suis toute étiolée, pourrait on me débarrasser de ces pucerons? Brrr il fait froid ici...etc...Comme un médecin je décode le message que chaque plante m'envoie et je tente d'y répondre en prenant les bonnes mesures. Tiens, voici un rempotage ça devrait aller mieux. Ou bien,  nous allons essayer une forte taille, cela devrait te requinquer. Et voilà, ça fait du bien d'être débarrassée des pucerons hein ?

 

Source: Externe

 

Le jardinier attentif apprend à décoder les attentes des unes et des autres., un petit apport de compost par ci, des arrosages plus réguliers par là ou une transplantation, qui sait ?

Par contre les plantes qui se portent bien nous ignorent, elles ne nous parlent pas!

D'après Jean Michel Groult - Mon jardin & ma maison -  Mars 2017

 

Source: Externe

 

 

 Bon week end mes amies, 

Profitez du beau temps pour vous occuper

des plantes sur le balcon ou dans le jardin.

LANDRIE.

 

Source: Externe

 

 

 

 

Posté par valerie-anne40 à 08:25 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags :

08 mars 2017

Prendre conscience de ses limites.

 

 

 

Source: Externe

 

Dans nos vies trépidantes et bousculées, bon nombre d'entre nous ressentent bien souvent le besoin impérieux d'une respiration. D'une pause. Et surtout d'une profonde réflexion. De quoi notre vie est-elle faite ? Quel sens lui donnons-nous ? Sommes-nous en accord avec les valeurs ou principes que nous défendons ? Ce besoin de retrouver ce qui nous est essentiel n'est pas toujours facile. Comment démêler l'important du nécessaire du superflu ? 

Prendre conscience de ses limites c'est apprendre à être indulgent avec soi même. Cela étant admis, nos chances d'être heureux se trouvent décuplées.

 

 

Source: Externe

 

  Il est effectivement essentiel de comprendre que le soin de soi est un très bon outil pour accéder aux bonnes intuitions. Si nous nous maltraitons, si nous allons mal, nous perdons souvent de vue ce qui importe dans nos vies. C'est dans ces moments que nous sommes les plus vulnérables aux pièges, nombreux, que nous tend le quotidien : fuites dans l'action, la distraction, les addictions... Ce n'est pas un hasard si vous parlez du yoga ou de la marche (soins du corps) ou du temps à s'accorder (le manque de temps est redoutable pour perdre de vue ce qui est essentiel).

 

 Source : Psychologie .com

 

Source: Externe

 

 C'est la journée de la femme, mais je pense

qu'on devrait célébrer les femmes chaque jour.

Bonne journée à vous mes amies.

 

 

Source: Externe

Posté par valerie-anne40 à 08:34 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , ,

03 mars 2017

Il faut oser l'oisiveté.

Source: Externe

 

 L'oisiveté, dit-on, est la mère de tous les vices, mais elle est aussi la mère de l'invention. Les plus grandes découvertes scientifiques ont été faites dans l'oisiveté : Galilée et son bain, Newton et sa pomme… Einstein, lui-même, était considéré comme un cancre paresseux. 

 On profite de son temps libre pour faire les choses que l'on veut, qui nous rendent noble, et non ignoble, c'est-à-dire que ces choses-là nous élèvent et nous rendent heureux.

 

Source: Externe

 

L'oisiveté est l'art de l'oiseau.  Ce qui compte, pour l'oisif, c'est l'instant présent, un nuage du soir qui se croit poisson rouge, un concert de grande musique, une nuit d'insomnie aux bruits infinis, un retour éphémère dans la ville de l'enfance, un paysage peint dans un village tessinois, une forêt sous la neige.

Bien sûr, quand il faut retrouver la frénésie des villes, le populisme des performances virtuoses, les sapins assassinés de Noël, c'est à contre-coeur, à contre-courant, ne courant ni après les honneurs ni après les hommes. On a hâte de retrouver son coin perdu avant qu'il ne soit envahi par les touristes aveugles. On  réjouit de passer des jours entiers à se passionner pour son jardin et voir pousser plantes et arbustes.

 

Source: Externe

 

Texte d'apès le livre "L'art de l'oisiveté " qui est un recueil de propos, de réflexions, de pensées qu'Hermann Hesse a rédigé au cours de sa vie et plus précisément entre 1908 et 1959.

Passez un bon week end dans la nature si le temps le permet,et profitez de la floraison de toutes les plantes les plus belles de votre jardin.

Oser l'oisiveté, reposez vous....

LANDRIE.

 

YN bon WE landrie

Posté par valerie-anne40 à 14:05 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , ,


28 février 2017

Le sourire éternel de Bouddha.

 

Source: Externe

 

Les bouddhistes semblent toujours voir la vie “en or”. Matthieu Ricard, proche du Dalaï-lama, commente pour nous le visage serein d’un bouddha khmer, afin de nous guider sur le chemin de cette paix intérieure.

 

Le pessimisme reflète une vulnérabilité fondamentale à la souffrance, qui peut aller jusqu’au dégoût de vivre – le sentiment que la vie ne vaut pas la peine d’être vécue parce que l’on est dans l’impossibilité de lui trouver un sens.

L’optimisme authentique permet d’utiliser chaque instant qui passe pour se transformer soi-même afin de mieux transformer le monde, pour apprécier le moment présent et jouir de la paix intérieure, au lieu de perdre son temps à ruminer le passé et à redouter l’avenir. 

Le Bouddha ne ferme pas les yeux sur le monde, mais tourne son regard vers l’intérieur pour mieux le comprendre. Il est comme le poisson d’or qui nage les yeux grands ouverts dans l’océan du samsara, le monde de l’ignorance conditionné par la souffrance.

 

Source: Externe

 

Ce sont les yeux de la connaissance et de la compassion. Le Bouddha est en adéquation avec la réalité, car il perçoit la nature ultime des choses : l’interdépendance des phénomènes et la non-existence d’un moi autonome. Il reconnaît le potentiel d’éveil présent en chacun même lorsqu’il est dissimulé derrière les nuages de la confusion mentale et des émotions perturbatrices.

Le sourire de Bouddha est l’expression d’un amour altruiste sans limites, fondé sur une juste connaissance de la nature des choses. Ce sourire reflète une bienveillance inconditionnelle, née du souhait que tous les êtres, sans exception, trouvent le bonheur et les causes du bonheur – sagesse, liberté intérieure et compassion –, et soient libérés de la souffrance et de ses causes profondes : l’ignorance et les toxines mentales – haine, désir obsessionnel, arrogance, jalousie. Nous sommes loin d’un optimisme béat qui peindrait en rose la triste réalité d’un monde mauvais.

Notre optimisme éclairé procède d’une attitude ouverte et créatrice qui permet d’embrasser spontanément l’univers et les êtres au lieu de se retrancher derrière le sentiment de l’importance de soi.

 

Source: Externe

 

Docteur en génétique cellulaire, Matthieu Ricard a rompu avec sa carrière de scientifique en 1972. Depuis cette date, installé en Inde et au Népal, il s’est entièrement consacré à l’étude du bouddhisme tibétain. Moine, interprète français personnel du dalaï-lama, il a publié notamment "Le Moine et le Philosophe" (Nil, 1999), livre de dialogue avec son père Jean-François Revel, et "Plaidoyer pour le bonheur" (Pocket, 2004).

 

D'après Psychologie .com

 

Source: Externe

 

 

Bonne journée à toutes.

LANDRIE

Posté par valerie-anne40 à 13:10 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , , ,

24 février 2017

L'hortithérapie = Jardinage et bien être.

 

 

Source: Externe

 

 

L’hortithérapie s’inscrit aussi dans une démarche de bien-être. « Les plantes et les gens ont en commun le cours de l’existence », rappelle le pédopsychiatre Dominique Sauvage .

 Germination, croissance, maturité, vieillissement, mort... le lien que nous établissons avec l’être vivant que nous protégeons des intempéries et des maladies nous renvoie à notre condition. Or, certaines plantes « peuvent réchapper d’un cataclysme et pousser à nouveau », poursuit-il. Une métaphore à méditer !

 

Source: Externe

 

« Ça maintient en éveil intellectuellement », constate de son côté Anne Chahine, 70 ans dont quarante de jardinage, et qui préside l’association Jardins et santé. « On n’a jamais fini d’apprendre comment les plantes et les insectes interagissent. On remplace les espèces, on taille autrement un buisson. Un jardin est toujours en mouvement. »

L’aménager stimule effectivement les fonctions cognitives. Il faut savoir se repérer dans le temps et dans l’espace, mémoriser les noms des végétaux... École de patience et de frustration, jardiner permet également de renforcer son tissu relationnel et la confiance en soi, car les amateurs s’échangent des conseils et reçoivent des compliments. Et puis, cultiver ses propres fruits et légumes garantit des produits « frais et sans pesticides » ! De quoi faire le plein de nutriments.

 

Source: Externe

 

Seul bémol : ce loisir fait mal au dos. « Mais aujourd’hui on ne bêche plus, on utilise une grelinette ! », rétorque Anne Chahine. L’outillage moderne tente de réduire les douleurs et la fatigue. Et en veillant à varier les positions et à ménager sa colonne vertébrale, tenir un arrosoir, tondre ou défricher tonifie tout le corps.

Ratisser ou tailler travaille l’équilibre et la souplesse. Rempoter entretient la mobilité articulaire, y compris sur des gestes fins. « Un individu peut brûler autant de calories en 45 minutes qu’en 30 minutes d’aérobic », promet Denis Richard qui préconise cette activité trois fois par semaine pour garder la forme. Faire des exercices de fitness en entretenant un espace vert ? Il fallait sans doute être anglais pour l’inventer ! Cela s’appelle la « green gym ». Hélas, ce jardinage sportif, collectif et écolo né en 1998 tarde à traverser la Manche.

 

D'après Psychologie .com

 

Source: Externe

 

Je vous souhaite un bon week end 

Pour ma part, si le temps le permet je vais mettre au jardinage..

Bises à toutes.

 

collagelandrie2109

 

Posté par valerie-anne40 à 13:25 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , , ,

21 février 2017

Savoir cultiver le bon coté des choses.

 

 

 

 

Source: Externe

 

Pour savoir cultiver le bon coté des choses.

Il faut être positif sans être naïf, constructif sans fausses illusions, est-ce possible ? Oui. L’optimisme lucide existe, il s’enracine dans la confiance en soi et le plaisir de vivre. Un état d’esprit qui change tout.

 Penser que le monde est le meilleur qui soit, que l’avenir est forcément prometteur, c’est de l’angélisme. Prendre les choses du bon côté en négligeant leur aspect négatif, voilà une politique de l’autruche qui sonne faux. Nous connaissons tous des personnes qui répètent : « Ça va aller, oui, ça va aller », alors que tout dans leur attitude et leur vie crie le contraire,. Les psychanalystes ont un mot pour un tel aveuglement : le déni. L’optimisme n’est alors qu’une manière détournée de refuser de voir une réalité qui serait insupportable.

 

 

Source: Externe

 

 

L’idéalisme est une autre tendance fâcheuse à négliger le réel. En faisant la plus grande place à l’idéal et au sentiment, il entraîne paradoxalement vers de grandes déceptions. Croire en une vérité unique pour tous, penser que le progrès matériel est toujours bénéfique ou que notre salut dépend d’un seul être nous plonge dans bien des guerres et des impasses écologiques ou relationnelles. Là encore, l’absence de nuance a un prix. Non, ce n’est pas non plus de cet optimisme-là dont nous parlerons.

 

 

Source: Externe

 

Un état d’esprit intelligemment positif peut-il exister ? C’est en tout cas ce que nous vous proposons d’expérimenter. Il est fait de réalisme et d’espoir affirmé. C’est un optimisme « inquiet », à la fois dynamique envers les projets qu’il porte et lucide sur les obstacles à franchir. Il ne consiste pas à se « gonfler le moral » ou à se « rebooster les neurones », mais se nourrit du sentiment de bien-être procuré par des pensées « aidantes ».

Rien à voir avec de la gymnastique mentale, cependant. « Là où l’optimisme aveugle affirme : “Il n’y a aucun problème, tout va parfaitement bien”, l’optimisme intelligent dit : “Il y a des problèmes, mais je vais m’y adapter” », précise le psychiatre Christophe André. Il ne se nourrit pas de faux espoirs et, contrairement à l’idéalisme et au déni, a l’immense avantage de ne pas générer de déception.

 D'après Psychologie.com

Bonne journée landrie

 

 

Posté par valerie-anne40 à 08:52 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : , ,

17 février 2017

Pourquoi il faut rester optimiste.

 

 

Source: Externe

 

Le bon côté de la vie ? Difficile de le voir au milieu des problèmes quotidiens qui s’accumulent, et face à un horizon qui semble bouché. Pourtant, certains parviennent à rester optimistes quel que soit le sens du vent. Vous doutez ? Ils vous parlent de confiance, d’espoir. Vous êtes frustré ? Ils vous rappellent tout ce qui est déjà satisfaisant dans votre vie.

C'est un réel talent de l'éxistence  que de savoir reconnaitre et apprécier  les moments de bonheur les plus anodins. Une bonne raison de rester optimiste malgré les soucis et les contraintes ...est de se souvenir que tout cela est passager.

 

 

Source: Externe

 

Est-elle naturelle, cette tendance à percevoir d’abord ce qui va bien, à se réjouir des plus petits riens ? Peut-on la transmettre à son entourage ? Les dernières recherches en psychologie positive s’intéressent à cette capacité à repérer et à développer ce qui peut rendre heureux. Un dossier pour s’entraîner à avoir une vision positive des gens, des événements, de l’existence, sans être naïf…

 Prenons conscience de ces problèmes passagers  et cherchons calmement les solutions. cela nous permettra d'agir de façon efficace. Nous avons la capacité de gérer toute situation. Sachons utiliser notre anxiété et la transformer en force tranquille... Il faut lâcher prise et regarder les choses avec confiance. Les petits changements que nous opérons aujourd'hui  en nous mêmes nous asurent des lendemains meilleurs...

 D'après Psychologies.com

 

Source: Externe

 

Il fait toujours beau ...Au jardin, les fleurs savent si bien nous enchanter se mettant en beauté pour émerveiller nos yeux et nous faire rêver.Rêver au printemps et à ses promesses de couleurs  qui ne saurait tarder..

Bonne fin de semaine à toutes.

 

B

 

Posté par valerie-anne40 à 13:42 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : ,

10 février 2017

L'émotion est un luxe.

 

Source: Externe

 

 

L'émotion était un luxe qu'elle ne pouvait s'offrir. A chaque fois qu'elle était sur le point de succomber, elle bloquait tout. Clic, clac, elle fermait les écoutilles. Et ainsi, elle continuait à être de bon conseil pour elle même. Elle restait sa meilleure amie. C'est le problème avec les émotions, elles vous torpillent. Vous éparpillent en mille morceaux. 

 

 

 

Source: Externe

 

Vous tombez amoureuse et tout à coup vous vous trouvez trop grosse, trop maigre, trop petits seins, trop gros seins, trop basse sur pattes, trop hautes sur pattes, trop grand nez, trop petite bouche, dents jaunes, cheveux gras, stupide, ricanante, collante, ignare, moulin à paroles, muette. Vous n'êtes plus votre meilleure amie.
 

Plus on aime, plus on souffre.
Katerien  Pancol

Source: Externe

Peintures de sally Anne Fitter

 

Moi je vois le verre à moitié plein, le printemps arrive !!!
Déjà des fleurs dans mes massifs, des petites jacinthes pointes le bout de leur nez dans une poterie,
Les héllébores ont fleuri, les primevères montrent leurs petites fleurs blanche ou violettes,
 des bourdons s'activent...d'où viennent t-ils d'ailleurs ? ils ont passé leur hiver dans mon jardin.
Certains butinent le romarin en fleurs, d'autres ont établi leur dolicile dans la sauge.
Il y a bien un réchauffement climatique qui est là...
Bonne fin de semaine à toutes . 

 

 

Source: Externe

 

.

 

Bon WE kandrie

 

 

Posté par valerie-anne40 à 13:40 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : ,