Source: Externe

 

je viens de terminer ce roman de Patricia mac Donald " Un coupable presque trop parfait"

Résumé : Rentrant du collège d'Ann Harbor où elle enseigne, Kate découvre son jeune fils Dylan, prostré dans un placard. Dans la maison gît le cadavre de son mari Richard qui s'est tiré une balle dans la tête. L'avocat Mark Weaver prend en charge les intérêts de Kate avec laquelle il se marie au grand dam du fils qui ne goûte guère cette situation, aggravée par la naissance de la jeune Abby. Un nouveau drame se joue lorsque Kate confie le bébé à la garde de son mari. À son retour, elle découvre avec horreur qu'il s'est noyé en tentant de repêcher Abby dans leur piscine.

 

Comme il ne savait pas nager, la police conclut à une mort accidentelle mais le procureur du comté, une femme que Mark courtisait avant d'épouser Kate, ne l'entend pas de cette oreille. Dylan est soupçonné du meurtre de son beau-père. Après un moment de doute, Kate se ressaisit pour prouver l'innocence de son fils. Mais ses investigations dans le passé de sa famille vont lui faire découvrir des secrets difficilement avouables.

 

Solidement construit, ce neuvième roman de Patricia MacDonald est un suspense psychologique qui tient toutes ses promesses. Ses personnages, tous bien typés, se révèlent pour la plupart, veules et sournois sous le vernis des apparences et il devient pratiquement impossible de lâcher l'ouvrage avant la fin tant les palpitantes péripéties de cette mère de famille et de son fils sont conduites avec brio. 

 

 

Si vous voulez passer un bon moment avec un polar, je vous le conseille, l'ayant lu deux fois, avec cinq  ans d'écart, juste pour le plaisir. 
J'avais totalement oublié la fin , le pourquoi des protagonistes et le mobile du crime...

 

 

 

Source: Externe